Edito - 10 ans

Publié le par Vivre dans les Monts d'Arrée

Dix ans

 

L'association Vivre dans les monts d'Arrée, Bevañ e menez Are a dix ans.

Lors de sa création, l'association se donnait comme objectifs d'agir pour le respect et la préservation du cadre de vie dans ses implications humaines, naturelles, paysagères, architecturales et historiques ; d'informer tous les acteurs ; de promouvoir les systèmes agricoles et économiques durables ; d'œuvrer pour la qualité de la ressource en eau ; d'agir localement chaque fois que l'environnement est menacé, en particulier dans le cadre du patrimoine exceptionnel des monts d'Arrée.

Avons-nous informé, agi, œuvré ? Pas assez, sans doute.

Nous avons la chance de vivre dans ce paysage exceptionnel des monts d'Arrée, nous voulons que d'autres après nous aient la même chance.

C'est le printemps. Les ajoncs, les anémones, les orchidées sont en fleurs... La journée est rythmée par le coucou, le busard, le courlis... Le matin, on croise le chevreuil ; le soir, la chauve-souris nous frôle... La nuit, c'est la hulotte, l'effraie, la chevêche...

Nous avons reçu cette richesse en héritage. Nous avons à la transmettre à notre tour.

« Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas. » Ce proverbe, qui semble s'adresser spécialement à notre humanité en « crise financière », nous vient des Indiens. Puissions-nous retrouver cette sagesse !

Si nous ne pouvons changer le monde entier, nous pouvons faire notre part dans notre environnement, préserver les talus, les rivières, les ruisseaux, les sources... Nous pouvons être des citoyens responsables dans notre façon de consommer, de nous déplacer... Soutenons les élus et les producteurs locaux qui agissent dans le respect de l'environnement.

Dans quelques semaines auront lieu les élections européennes. En choisissant notre bulletin, pensons à l'Europe que nous voulons.

Pour La centrale nucléaire de Brennilis, EDF présentera cette année un nouveau dossier de démantèlement, qui sera soumis à enquête publique. Il est important que nous soyons nombreux à aller nous exprimer sur la question, donner notre avis, demander des garanties, de l'information, de la transparence...

   

Publié dans EDITOS

Commenter cet article